commonenemy2000.com
Image default

Comment porter une chemise avec classe ?

Accrochez-vous messieurs, aujourd’hui nous abordons le sujet de la chemise et il y a de quoi dire !

Nous allons débrouiller les croyances qui gravitent autour de cette pièce élémentaire du vestiaire masculin et voir quelles possibilités elle offre. Que vous vouliez améliorer votre style ou que vous soyez un grand habitué des t-shirts, cette lecture et faîtes pour vous.

Comment bien choisir une chemise ?

chemise a carreux

Pour commencer, posez-vous de bonnes questions : pour quelle situation souhaitez-vous vous procurer une chemise ? En avez-vous besoin pour le travail ou n’est-ce pas nécessaire ? Voulez-vous vous rapprocher davantage de l’effet « costume » ou au contraire vous en éloigner par un style décontracté ? Êtes-vous prêt à bien l’entretenir ? Plus important encore, la chemise est-elle à votre goût, c’est-à-dire au-delà du travail quelle place voulez-vous lui donner dans votre style ?  Prenez le temps d’y penser.

Assurez-vous d’avoir des pièces faciles à sortir et à porter dans la vie de tous les jours.

Une chose de sûre, c’est de ne pas en faire de trop sur les tons et les motifs : évitez déjà l’espèce de panoplie du séducteur qui allie des pièces flashy : chaussures pointues et jean brillant, chemise à poignets colorés de toutes les manières, et parfois, chapeau.  Trop ostentatoires, elles vont à l’envers de l’idée de style et sont très souvent de mauvaise qualité en plus de mal vous habiller.

Voici quelques premières lignes directrices :

  • Veillez à ce que les coutures des épaules se situent au niveau des protubérances osseuses. Il ne doit pas y avoir trop de volume sous les aisselles. Les épaules ne suffisent pas à savoir si la taille de la chemise vous convient. La manière dont le vêtement prend les pectoraux importe : le tout ne doit être ni trop flottant, ni trop moulant, surtout si vous n’avez pas essayé de bouger les bras ou de gonfler la poitrine !
  • Deux choses à analyser en priorité, le col et la taille des manches : prenez-les trop longues et vous aurez créé un effet singe (sexy) !
  • Lorsque vous pensez avoir trouvé LA chemise pour vous, testez une taille au-dessus et une autre en dessous et combinez-la avec différents pièces pour voir le rendu.
  • Pour les chemises de costume, une partie les a traité dans cet article, allez en profiter.
  • Faîtes vos premiers choix avec des chemises de couleurs unies blanches ou de couleurs pastel. Pour les pièces à motifs, prenez-en avec de fines rayures grises, bleues ou rouges.
  • Les marques au meilleur rapport qualité/prix sont Charles Tyrwhitt et T.M. Lewin. Peu disponibles en France, vous pouvez alors vous tourner vers Alain Figaret ou Atelier Privé. On peut ajouter Melinda Gloss, COS et en prêt-à-porter Celio Club et Zara.
  • N’oubliez jamais ce principe : qualité plutôt que quantité. Une pièce de qualité pour un peu plus cher durera plus longtemps avec un bon entretien (respectons les vêtements qui nous servent bien) qu’une chemise de grande surface qui non seulement ne rendra pas service à votre apparence mais devra être remplacée rapidement.

Coupes et morphologies

chemise noeud papillon

Les principes de base sont importants à se remémorer : choisissez une bonne coupe et vous serez sûr d’avoir fait la moitié du chemin pour un bon achat. La coupe est le premier critère à respecter pour être stylé et habillé à la bonne taille.

C’est un bon défi pour tout homme qui désire bien s’habiller. Dans notre habitude de porter des pièces trop grandes ou trop moulantes, un vêtement à la bonne coupe nous paraît alors inconfortable et emprisonnant. Pour le cas de la chemise, surtout si vous avez porté des « parachutes » jusqu’à présent, il est possible que vous ayez l’impression de ne pas pouvoir bouger. Cette sensation s’estompera au fur et à mesure.

  • Pour les plus minces, prenez des chemises fitées, c’est-à-dire près du corps, cela étoffera votre silhouette. Si vous êtes grand faîtes surtout attention à la largeur.
  • Pour ceux qui ont un peu de carrure gardez un seul mot en tête : cintré ! Et si vous avez des épaules et pectoraux très prononcés voyez de la coupe droite légèrement fitée. Il se peut que faire du sur-mesure améliore grandement le résultat. Attention à la longueur, le vêtement doit recouvrir correctement votre buste selon vos mouvements.
  • Si la longueur entre vos épaules est plus courte que celle se situant au niveau de votre bassin, cherchez des pièces droites et ajustées.
  • Pour les biens portant, coupes droites, et non cintrées. Vérifiez que les manches ne soient pas trop larges et que l’arrière ne fasse pas parachute au niveau du dos. N’hésitez pas à faire une petite retouche pour y remédier et avoir une pièce parfaitement adaptée à votre morphologie.

« L’effet loose »

chemise effet looseVous pouvez créer de l’effet loose, c’est-à-dire s’habiller de façon un peu plus ample et décontractée,  avec une chemise : sortie du pantalon à condition qu’elle soit suffisamment courte pour ne pas vous faire une jupe, et les manches retroussées. C’est très confortable et idéal pour des moments moins conventionnels.

Matières et saisons

L’un ne va pas sans l’autre. Choisissez une matière de qualité pour la bonne température et vous aurez une belle pièce confortable et utile pour le long terme.

  • Le coton est le plus utilisé, autant pour l’été que pour l’hiver.
  • La soie est aussi appréciée pour les deux saisons, et possède d’autres atouts : qualité, très agréable, solide et résistante.
  • Le lin est à privilégier pour l’été.
  • Toujours pour l’été, le fil-à-fil associe deux teintes qui forment une couleur unie, ce qui offre généralement un résultat des plus élégants ! Optez pour des couleurs vives.

Sachez enfin que l’on retrouve beaucoup de mélanges de cotons, lin et soie dans une chemise. Leur association confère ainsi un aspect bien spécifique. A vous de voir quelles matières vous désirez porter et surtout quelles chemises vous seront les plus profitables selon le climat.

Des chemises plus atypiques

La couleur : du simple à l’élaboré

Les premières couleurs à privilégier sont le blanc, le bleu et le rose.

Tandis que le blanc est généralement à éviter pour une pièce forte visuellement, ce sera parfait pour un t-shirt ou une chemise car cela permet de jouer facilement avec les contrastes. Une autre bonne raison est de pouvoir créer une progression de couleurs en allant du plus clair au plus foncé, des vêtements les plus près du corps aux pulls/gilets, vestes et manteaux.

chemise blanche

Allons plus loin maintenant : comment associer les couleurs avec la chemise ?

Pour commencer, oubliez le principe de combinaison des trois couleurs : trop limitant, cette règle ne vous aidera pas à bien vous habiller.

La technique des couches de couleurs progressives qui vient juste d’être citée est une bonne méthode pour commencer, car vous pouvez aussi bien combiner des couleurs différentes que des dégradés d’une même couleur (crème -> beige -> marron). Elle n’est pas obligatoire bien entendu. Je vous recommande de vous essayer aux techniques présentées dans notre article sur l’art d’associer les couleurs, particulièrement celles du camaïeu et du contraste entre la peau et les cheveux.

Quelques exemples non exhaustifs :

  • Chemise bleue et veste grise pour les hommes à la peau claires et aux cheveux foncés.
  • Couleurs pastel ravivées avec une pièce visuellement forte (comme un cuir) pour les hommes à peau blanche et cheveux clairs.
  • Mélanges de couleurs basiques et vives pour les hommes à la peau plus sombre.

Pour finir, sachez que les dégradés de vert et de rouge apporteront une toute nouvelle allure avec les couleurs basiques.

Les motifs : ouvrir le champ des possibilités

Vous l’avez peut-être remarqué, nous avons surtout parlé des chemises à couleurs unies. Voyons maintenant les chemises à motifs, plus subtiles à employer, et qui vous permettront d’enrichir votre style.

Certaines chemises à motifs sont généralement sujettes aux à priori car elles évoquent pour certains un aspect trop traditionnel, ainsi que le vêtement du papa de famille un peu has-been.

Les motifs ont pourtant des atouts considérables : ils jouent sur les formes et le volume du vêtement, et accentue le côté viril ainsi que le cachet de la tenue.

Prenons par exemple la chemise à carreaux : des carreaux larges étofferont les lignes de votre silhouette. Imaginez la chemise maintenant associée avec un blouson, déboutonnée sur un t-shirt ou un Marcel, ou avec un cardigan… autant de combinaisons qui renforcent votre côté masculin, décontracté, et élégant.

Si vous appréciez le style preppy, vous pouvez opter pour une chemise à motifs vichy avec des derbys. Vous pouvez aussi croiser le preppy avec un autre style en associant la chemise avec un cuir par exemple.

preppy chemise

  • Les techniques des couleurs s’appliquent aussi aux motifs ! Ainsi vous pouvez faire correspondre les couleurs des imprimés avec les pièces de votre tenue. Voyez comment la chemise de la photo ci-dessous reprend les couleurs du blouson, du cardigan, du pantalon et aussi de la carnation. Assurez-vous toujours de retrouver des tons de vos pièces avec ceux de vos motifs et vous aurez bien progressé dans votre style.

Pour finir, une note sur le duo chemise-veste de costume, essayez de voir comment se couplent deux pièces à rayures, ou des rayures avec des carreaux. L’important est que se constitue une harmonie visuelle, que les tracés inscrivent un mouvement cohérent. Si vous n’êtes pas très sûr, choisissez une des deux pièces à motifs et l’autre unie.

Comment assortir une chemise

Mélanger le formel et l’informel

La chemise faisant partie des basiques pour toutes saisons, on a alors des centaines de manières de l’assortir dans une tenue. Comment éviter le style trop sage du premier de la classe ? Pour commencer…

  • Rentrée ou sortie du pantalon ? Vous êtes libre de choisir selon le contexte et votre intention. Dans un cadre de travail mieux vaut la porter rentrée pour une connotation classe et sérieuse. Pour une tenue plus décontractée, vous pouvez la faire tomber sur votre pantalon à condition que sa longueur ne vous recouvre pas vos fesses en entier, ce qui serait déplaisant à voir. Pour vous aider, ne laissez jamais plus qu’une largeur de main entre votre ceinture et le bas de la chemise.
  • Col boutonné ou déboutonné ? Et à quel point ?  En général, un à deux boutons suffisent à vous aérer à être moins dans le formel. Ouvrir davantage exposerait trop le torse et dans la plupart des cas ne vous rendrait pas service.
  • Manches retroussées ? Tout-à-fait pour les températures chaudes et pour jouer entre le formel et le détendu. Plus vos avant-bras sont développés et plus cela aura son effet.

chemise manche retrousses

Concernant les hauts et les bas, oublions un peu le combo jean + chemise. Idéal pour le printemps et l’été, et éventuellement lorsqu’il fait un peu plus frais, un chino dans les tons de beige se mariera parfaitement avec des baskets simples et une chemise basique ou en denim, pour créer un style baroudeur plus ou moins chic.

En parlant des chemises de type jean, sachez qu’une chemise bucheronne ou en denim vous donnera un effet indubitablement viril, surtout avec un t-shirt blanc à col rond ou un beau marcel, qui cassera bien le sérieux de la chemise. Pour accentuer l’effet, vous pouvez prendre une paire de boots.

Pour les chemises et les mailles, privilégiez vos choix sur des pulls au col V assez profond et travaillé (à retenir, les enseignes COS et Wooyoungmi). Pour les gilets le col V doit être assez profond pour faire ressortir la cravate (au-dessus du troisième bouton de la chemise).

Dans le cas où votre maille est colorée avec des motifs très remarquables, mieux vaut mettre une simple chemise blanche. N’oubliez pas qu’il est bon de porter une pièce forte avec une pièce discrète pour rester dans une harmonie visuelle.

Servez-vous du layering

chemise layering« C’est quoi ? Ça se mange ? »

Le layering dans le thème du vêtement signifie simplement de faire de bonnes superpositions. Nous en avons plus ou moins parlé avec le duo veste-chemise, pull-chemise, ou le tee-shirt sous la chemise, à condition que le col ne soit pas trop profond.

Pour aller plus loin, on peut créer un layering avec un hoody largement ouvert et une chemise à petit col (chez COS par exemple). Plus classique, mettez un gilet entre votre chemise et une veste.

Une chose à savoir avec cette méthode, c’est d’employer des couleurs douces telles que le blanc, le gris et les pastels. C’est là que la technique des couches de couleurs progressives, du plus clair au plus foncé, vous sera bien utile !

S’habiller avec classe, c’est aussi bien conserver ses vêtements

Fini les cols de chemises crasseux et les pièces jaunies. Pour les chemises blanches, enlevez les baleines et faîtes un lavage séparé à 30°, cela devrait convenir. Surtout ne gavez pas votre machine de linge et ne mélangez pas le blanc et les couleurs bien entendu. Le pressing reste cependant une meilleure option pour éviter que le blanc ne devienne transparent.

Pour les chemises de couleurs, l’idéal est un premier lavage au pressing, puis après deux lavages chez vous, y retourner et faire un lavage à sec ainsi qu’un ré amidonnage des cols et des poignets, pour qu’ils ne deviennent pas mous et ne ressemblent plus à rien.

Pour la préparation du repassage, placez d’abord les chemises à sécher sur des cintres, cela vous facilitera la tâche.

Ceci achève le chapitre consacré à la chemise, nous espérons qu’il vous aura été utile !

Autres articles

Les tendances du moment en matière de bracelet pour homme

Claude