commonenemy2000.com
Image default
Business

Que faut-il savoir sur les ralentisseurs de vitesse ?

Notez cet article

L’installation d’un ralentisseur de véhicules est une nécessité dans certains cas pour assurer la protection des usagers de la route contre les agissements des chauffards. Quelles sont les différentes sortes de ralentisseurs de vitesse et que dit la réglementation à ce sujet ?

Quels ont les différents types de ralentisseur de vitesse ?

Parmi les types de ralentisseur de véhicules les plus anciens et les plus connus, il y a le dos d’âne. Ce dispositif, qui est aussi appelé « gendarme couché », est facilement reconnaissable à sa forme qui est celle d’une bosse perpendiculaire à la chaussée. Généralement installé sur une voie où circule un flux important de véhicules, le dos d’âne fait environ 10 cm de hauteur pour une longueur de 4 mètres.

Plus récent que le dos d’âne, le coussin berlinois se distingue de celui-ci par sa forme particulière. Il s’agit d’une plaque carrée surélevée qui offre l’avantage de ne pas gêner les poids-lourds et les deux roues. Ce dispositif, qui est facile à installer et à enlever, évite aussi les accélérations trop brusques.

Le ralentisseur rugueux ou bande sonore figure parmi les dernières innovations en matière de ralentisseur de véhicules. Son aspect est généralement proche de celui du dos d’âne, à la seule différence qu’il est très fin. Ce dispositif est installé par groupes de six et présente la particularité de produire un bruit qui avertit les automobilistes à réduire leur vitesse. On le rencontre surtout aux abords des péages d’autoroute et sur les voies rapides.

Il existe aussi des types de ralentisseur de véhicules moins courants. Les chicanes, l’écluse, le créneau, le ralentisseur trapézoïdal, la courbe serrée et le ralentisseur passe-câble sont utilisés sur des voies qui ont une configuration particulière. Leur efficacité est variable, et leur mise en place exige une étude plus approfondie.

Quelles sont les normes d’installation des ralentisseurs de vitesse ?

Des réglementations encadrent la mise en place et l’utilisation des ralentisseurs de vitesse qui doivent être parfaitement calibrés aux normes mises en place par l’Etat. Le décret n°94-447 du 27 mai 1994 est la référence en la matière. Il est par exemple spécifié que l’installation d’un coussin berlinois, d’un dos d’âne et d’un ralentisseur trapézoïdal est limitée aux agglomérations et aux aires de service et de repos. Il est aussi strictement interdit de superposer un passage piéton à un dos d’âne, alors que c’est une obligation pour un ralentisseur trapézoïdal.

Par ailleurs, tous les ralentisseurs de véhicules doivent être perpendiculaires à la chaussée et doivent permettre l’écoulement des eaux. Les matériaux utilisés doivent être durables et leur adhérence doit correspondre à la vitesse autorisée sur la chaussée. Enfin, ils doivent être visibles de jour comme de nuit, notamment à l’aide de panneaux de signalisation et de dispositifs réfléchissants.

Related posts

Pourquoi utiliser des assiettes réutilisables ?

Claude