commonenemy2000.com
Image default
Business

Restauration : les éléments à prendre en compte avant d’acheter un four professionnel

Notez cet article

Le four est un matériel très important pour toutes les activités de restauration. On en a besoin pour faire cuire ou faire chauffer les plats, qu’il s’agisse d’un fast-food ou d’un restaurant étoilé. Ces quelques conseils vous aideront certainement à choisir le modèle qui convient à vos besoins.

Un four en fonction des objectifs du restaurant et des types d’aliments

Force est de constater que ce ne sont pas les fours qui manquent sur le marché. L’offre pléthorique peut induire en erreur les professionnels qui ne prennent pas le temps de bien choisir un tel matériel qui est censé les accompagner durant des années. Le premier point à prendre en compte est l’utilisation qu’on va en faire et les types d’aliments qui y seront cuits. Si on souhaite avoir une cuisson homogène, il est recommandé d’acheter un four qui comporte un système de chauffe tournant. Le four à convection naturelle est, quant à lui, idéal pour rôtir, cuire ou gratiner de la viande, du poisson, des légumes ou des pâtisseries.

Pour un restaurant qui veut mettre en avant une cuisine légère, saine et diététique, le four à vapeur est fortement conseillé, alors que le four à micro-ondes est très pratique pour réchauffer ou faire cuire des plats déjà préparés. Chaque type de four est également adapté à un rythme de production particulier, et chacun a une spécificité qui le distingue par rapport aux autres. Le plus simple, c’est de prendre le temps d’exposer ses objectifs à un revendeur professionnel qui sera à même d’indiquer quel type de four professionnel convient à telle ou telle activité de restauration.

La performance du four et les dimensions de la chambre de cuisson

Il convient de se poser les questions suivantes avant d’investir dans un four professionnel : le four en question atteint-il la température nécessaire pour chauffer ou cuire des plats en un temps raisonnable ? Conserve-t-il la saveur et les vitamines des aliments ? La température est-elle stable ? Existe-t-il des programmes automatiques qui permettent de faire évoluer la température en cours de cuisson ?

En effet, si le four est lent, on risque d’avoir une clientèle mécontente à cause de l’attente. Si la chaleur n’est pas facilement réglable, les plats peuvent être trop ou pas suffisamment cuits. Il faut également penser à la taille de ses plats. Les fours de petite taille ne prennent évidemment pas beaucoup de place, mais peuvent ne pas suivre le rythme. L’astuce, c’est de prendre un four de taille moyenne mais respectant les objectifs du restaurant et l’évolution de la demande de la clientèle.

Certains restaurateurs fabriquent eux-mêmes leur pain. Pour cela, rien de mieux que le four professionnel Polin qui donne une cuisson très homogène et qui consomme peu d’énergie grâce à une isolation thermique exceptionnelle. Fabriqué en acier inoxydable et comportant des résistances électriques en céramiques, ce modèle de four offre une surface de cuisson généreuse répartie en plusieurs chambres indépendantes. La capacité est de 120 baguettes de moins de 60 cm, ce qui est idéal pour un restaurant couplé à un hôtel.

Related posts

Tout savoir sur le service à la vie quotidienne

Claude

Comment recueillir des témoignages de clients pour son entreprise ?

Journal

Quels sont les engagements d’une agence d’intérim ?

Claude

L’inox pour les cuisines professionnelles

Journal

Comment rédiger un CV professionnel ? 3 conseils à prendre en compte

Tamby

Pourquoi utiliser des assiettes réutilisables ?

Claude